A quoi sert un câble coaxial analogique ?

câble coaxial analogique

Le câble coaxial a été inventé par Olivier Heaviside en 1880 mais a été modernisé par Herman Haffel en 1931. Il est muni de deux conducteurs dont un central et un extérieur. Il assure plusieurs fonctions dans le domaine de l’électricité et de l’électronique. Actuellement, il y a de nombreux modèles de câbles, par contre, un des plus utilisés c’est le câble coaxial analogique. Un terme assez technique qui est indispensable à creuser. Il est fréquent d’entendre parler de la fréquence et de la résistance dite impédance. Chaque type d’appareil est associé à des valeurs de résistance pour assurer son bon fonctionnement. À titre d’exemple, les équipements à haute fréquence doivent respecter des normes d’une valeur de 50 ohms. Trouver un cable 50 ohm qui soit accessible en ligne est un défi mais il est également possible de s’en procurer dans des boutiques dédiées à l’électricité.

Savoir ce qu’est un câble coaxial analogique. 

Par définition, coaxial se traduit par une ligne de transmission reliant deux éléments de haute et de basse fréquence. Cette ligne est munie de deux conducteurs. Elle est considérée comme étant analogique quand elle sous-entend des instruments de mesure de communication. Pour faire simple, dans le domaine de l’électricité, un câble coaxial analogique est un élément indispensable dans l’émission des données venant d’un appareil à un autre. Pour que le rendu soit optimal et que les informations soient lisibles et impeccables, il faut utiliser le câble approprié.

Les éléments constitutifs d’un câble coaxial analogique.

 Un câble coaxial se compose de 4 grands éléments afin de pouvoir fonctionner. Le premier, une gaine extérieure en plastique sert à protéger les parties essentielles du câble des éventuels accidents extérieurs. En d’autres termes, elle permet une isolation et une protection maximale du câble. De deux, avec un blindage en cuivre, ce câble a pour rôle de protéger les données émises et de réduire les champs électromagnétiques et électrostatiques. Le troisième composant d’un câble coaxial est le diélectrique. Il est une substance isolante qui enrobe le blindage en cuivre. Il est comme une seconde protection pour le câble dans le but de lutter contre les parasites extérieurs. Le dernier élément du câble est l’âme. C’est le conducteur central en cuivre qui est de nature massif ou en fils torsadés. La détérioration de l’un de ces éléments cause un impact majeur sur la qualité de l’émission des données. Il est important de tester et de bien vérifier le câble avant son usage.

L’utilité d’un câble coaxial analogique.

Savoir concorder chaque câble à chaque élément est important. Cela permet non seulement de diminuer les risques encourus par l’environnement où se situe le produit mais aussi d’augmenter sa performance. Il joue un rôle primordial dans la transmission des ondes analogiques. Cela figure même comme étant une de ses principales fonctionnalités. Il est souvent utilisé dans la liaison des chaînes de TV avec les antennes mais est également employé dans la connexion internet qui a récemment été changé par la fibre optique. Toutefois, le câble coaxial est toujours d’actualité si la distance fait moins d’un kilomètre. Il est placé entre l’antenne et le récepteur de la télévision. Pour que les signaux soient excellents, il faut vérifier que sa disposition et ses composants suivent les normes. Cela dépend de la nature et de la longueur du câble ainsi que de son diamètre interne. Il est indispensable dans les anciennes versions d’Ethernet, entre autre, pour transmettre des données dans un réseau. Pour les amateurs ou pour les professionnels de son, ils peuvent faire appel au câble coaxial analogique pour leurs équipements de son tels que les microphones et les lecteurs. Il est utilisé dans le partage des réseaux Wifi et ses deux conducteurs servent d’émetteur et de récepteur.

Comment bien choisir son câble coaxial analogique ? 

Le choix du câble à utiliser se définit à l’avance en fonction du type de matériel à relier. D’ailleurs, les revendeurs offrent une multitude de choix à ses consommateurs. Il faut établir au préalable l’emplacement et connaître la distanciation des appareils. Pour avoir plus de précision, faire des recherches sur Internet ou bien approcher des boutiques spécialisées peuvent être d’une grande aide pour ne pas se tromper. Pour avoir des résultats fructueux et que la qualité attendue soit haute, il y a des normes à respecter.
Le choix du type de câble coaxial analogique selon la fréquence est important. Faire la différence entre l’équipement récepteur et l’équipement émetteur est important afin de définir le câble. L’émetteur est l’appareil qui transmet le signal et le récepteur est celui qui le reçoit. Il faut que ces deux parties soient en harmonie. Il existe plusieurs types de câble avec des qualités différentes.
La longueur du câble est tout aussi important lors du choix. Il est conseillé de toujours utiliser des câbles longs. Cependant, il faut tout de même étudier les installations avant de définir cette longueur.
Le type de câble dépend aussi du domaine et de l’impédance. Par exemple, pour une sortie de microphone dynamique, il est préférable que l’impédance soit de 120 ohms à 160 ohms.
L’épaisseur du câble n’est pas minime. La longueur doit coïncider avec l’épaisseur pour éviter toutes pertes de fréquence.

Machine à vent, à mousse, à neige, à CO2, à bulles, à brouillard, à fumée : les générateurs d’ambiance
Combien fonctionne une lumière noire ?