Machine à vent, à mousse, à neige, à CO2, à bulles, à brouillard, à fumée : les générateurs d’ambiance

La réussite d’un événement digne de ce nom dépend entièrement de l’ambiance ressentie par les convives. Lors d’une soirée par exemple, il est important que les invités se sentent l’envie de se défouler comme jamais. Tout doit se mettre en œuvre pour faire monter la température : animations sons et lumières sont les bases. Mais pour plus de sensations, ne vous privez pas des accessoires d’ambiances. Ce sont des matériels à effets pour soirée qui illumineront la scène. Il en existe une bonne variété pour un rendement encore plus efficace. Quelles sont-elles et comment  les exploiter ?

Machines à mousse, à neige, à bulles

Les machines à mousse sont très prisées quand la chaleur est au rendez-vous. Devenues plus accessibles aux particuliers, la mousse rencontre un franc succès lors des soirées. Mais il faut penser à l’évacuation pendant le nettoyage des lieux.

A l’inverse des machines à mousse, celles à neige font plutôt ambiance hivernale. Faire tomber de la neige sur la piste de danse produit bien son effet. L’illusion des particules de savon est très trompeuse.

Les machines à bulles sont plutôt destinées aux soirées en extérieurs mais ont l’avantage d’être faciles à manipuler. Les bulles ont un effet visuel assez amusant avec des débits modulables selon les animations recherchées.

Machines à fumée, à vent, à brouillard

Les machine à fumées sont des classiques. Celles-ci ont les gammes les plus variées, qui sont destinées aussi bien aux amateurs qu’aux professionnels. Elles peuvent s’utiliser durant tous types d’événements et selon l’effet recherché. La fumée a l’avantage de mettre en valeur les effets de lumières en matérialisant les faisceaux lumineux. Les machines à fumées produisent aussi 4 densités : légère, moyenne, dense, lourde (qui reste au sol, en tapis de fumée).

En revanche, plusieurs paramètres sont à prendre pour le choix de la machine. Les dimensions de la salle par exemple, le débit ou le type de fumée recherché. Il y en a même qui sont équipées des lampes à LED pour des fumées colorées. On en a pour tous les goûts.

Destinée à de multiples usages, une machine à vent rend son meilleur rendement quand elle est accouplée à une machine à fumée. Dans ce cas de figure, elle sert à diriger la fumée de sorte à mieux remplir la salle par exemple. La fumée ainsi dispersée devient à la fois moins dense, ce qui aura l’avantage de ne pas gêner le public.

Les machines à brouillard portent encore plus haut les effets de la fumée. En effet, elle donne un rendu plus accentué sur les jeux de lumières. Comme pour les machines à fumées couplées à une machine à vent, les brouillards sont plus ventilés, plus fins ce qui n’altère pas la visibilité du public. L’avantage est qu’il y aura moins d’encombrements.

Machines à CO2

On reste encore dans le type fumée et brouillard, la machine à CO2 est la cerise sur le gâteau. On parle plus ici de jet, car les colonnes de C02 produites par cette machine peuvent monter de 3 mètres au double voire au triple. A l’instar des machines à fumées, des LED peuvent mettre plus en évidence les jets. La plupart du temps, on les utilise verticalement mais des modèles offrent la possibilité de faire des jets horizontaux.

En résumé, les matériels à effets sont très variés et leurs usages multiples offrent plusieurs perspectives selon les imaginations de chacun. Une seule machine peut déjà faire son effet mais utiliser des combinaisons est la meilleure façon de mieux les exploiter. Selon le thème, l’atmosphère, les ambianceurs sont des artifices pour faire grimper l’excitation du public à son comble et de ce fait rendre vos soirées singulières et inoubliables.

Combien fonctionne une lumière noire ?
Pourquoi la boule à facettes reste une icône de la fête ?